Image Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

100 % Entrepreneur

Le groupe Casino actionnaire majoritaire de GPA, Abilio Diniz vers d'autres aventures

Au tout début des années 2010, Abilio Diniz (page web - Lefigaro.fr) projette de faire de son groupe le numéro deux mondial de la grande distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne du groupe Carrefour. Il peut de nouveau faire des affaires dans n’importe quel secteur économique grâce à l’accord signé en septembre 2013 avec le groupe français, lequel met fin à la clause de non-concurrence. Casino a le contrôle Grupo Pão de Açúcar dès 2012. C’est le divorce puis quelques mois plus tard le départ de l'entrepreneur brésilien de la présidence du conseil d’administration. Abilio Diniz cède des actions à hauteur d'un milliard de dollars au groupe Casino. Le président directeur de général de Casino doit prendre la tête du groupe GPA 7 années plus tard.

Au sein du milieu du foot, Abilio Diniz fait partie du groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a créé l’équipe d’Audax, destinée à déceler les jeunes potentiels. L'entrepreneur se revendique comme acteur d’un "capitalisme responsable", un courant fondé sur le continent américain et qui préconise le contentement et la motivation des collaborateurs dans l’entreprise. Les valeurs de la famille sont importantes pour Abilio Diniz, qui a eu six enfants.

Sur le sous-continent brésilien, l’une des personnalités les plus influentes n'est autre qu'Abilio Diniz. Possédant un patrimoine évalué à près de 4 milliards de dollars, l'entrepreneur est le 10e individu le plus riche du sous-continent brésilien, d'après "Forbes". Abilio Diniz a été un proche de l’ex dirigeant du Brésil, Lula.

Le commerce écrira son avenir avec les supermarchés et le libre-service : c'est ce qu'estime le père d’Abilio Diniz à la fin des années 1950. La boulangerie lancée par le père d’Abilio Diniz sera à l’origine de GPA, Grupo Pão de Açúcar. Le magasin de la famille Diniz est appelé Pão de Açúcar, le nom rappelle bien évidemment le Pain de Sucre à Rio.

Abilio Diniz, un chef d'entreprise qui a traversé les difficultés

Abilio Diniz ouvre le Grupo Pão de Açúcar aux investisseurs au milieu de la décennie 1990. GPA devient le leader de la commercialisation dans le pays après que l'homme d'affaires ait débuté une phase d’acquisitions. A la fin des années 90, un rapprochement financier et commercial intervient entre Casino et GPA. Il siège au Conseil Monétaire brésilien alors que le Brésil rencontre une phase d'inflation incontrôlée, dans les années 1980. Au cours de la présidentielle de 1989, Abilio Diniz est kidnappé. Délivré après 7 jours de captivité, l’homme va rester traumatisé par cette expérience.